gambling

Pratique pour des locataires qui ne souhaitent pas acheter les meubles et l’équipement nécessaire pour son confort, la location meublée connaît un succès sans cesse augmenté.

Avant de se lancer dans ce type d’investissement, il faudra toutefois en connaître les avantages et les inconvénients.

Des avantages pour les locataires et bailleurs

Si le locataire apprécie énormément ce type de location car elle dispose de l’aménagement de base, le bailleur, de son côté, sort largement gagnant de ce type d’opération.

Un logement directement utilisable

La possibilité de disposer d’un logement parfaitement équipé est un réel atout pour un grand nombre de locataires. Les économies qui vont être réalisées sur les achats de mobilier et d’électroménager sont notables. Cette solution est donc parfaitement adaptée à un grand nombre de particuliers.

Un bail plus flexible

Un logement meublé peut en général être loué pour une période d’un an et soumis à tacite reconduction.

Les étudiants bénéficient néanmoins de conditions préférentielles puisque leur bail peut se limiter à 9 mois. La loi Elan pourrait encore simplifier ce contrat de location pour favoriser la mobilité dans le territoire. Une location pour quelques mois pourra donc être imaginée.

Grâce à ce type de bail de location, le locataire se sent plus libre.

Des facilités sont en effet offertes par rapport au préavis. L’objectif est de proposer une location meublée avec le minimum d’engagement.

Sans tacite reconduction, le locataire peut quitter les lieux à la fin du bail.

Un préavis adapté

Pour permettre aux locataires de déménager au moment de leur choix, le préavis pour un logement meublé est seulement d’un mois. Cette période très courte est idéale pour préparer son départ.

Le bailleur y trouvera également des atouts puisque les demandes pour ce type de logements explosent. Il pourra donc rapidement accueillir un nouvel occupant.

De son côté, le bailleur peut demander au locataire de quitter le logement lorsque la durée du bail est passée. Sans avoir à fournir de justifications, cette simplicité est un réel avantage.

Il peut également changer les conditions du bail et demander le départ du locataire s’il ne les accepte pas.

Une fiscalité intéressante

Un propriétaire d’un logement meublé peut se déclarer en statut LMNP (loueur meublé non professionnel).

Cette particularité permet de récupérer sa TVA et d’être imposé uniquement sur les revenus issus des loyers. Etant donné que ce logement demande un certain aménagement, il est possible d’amortir ses achats de mobilier et d’électroménager grâce à des abattements fiscaux particulièrement avantageux.

Des inconvénients à connaître

Si la location meublée semble être un placement très intéressant, il faut néanmoins avoir conscience des inconvénients avant des s’engager dans cette voie.

Un aménagement minimal

Proposer une location meublée signifie offrir à son locataire le minimum pour vivre de façon décente. Au-delà du lit, il doit veiller à fournir tous les éléments répondant aux besoins de la vie quotidienne.

La liste peut se révéler assez importante.

Un loyer plus cher

La location meublée propose en moyenne des loyers plus élevés que pour une location nue. Le locataire doit donc se préparer à une telle dépense pour pouvoir profiter d’un tel logement.

Entre 5 et 30% plus cher en moyenne, un logement meublé correspond à un certain coût.

Un état des lieux plus exigeant

Etant donné que les meubles et équipements mis à disposition doivent être rendus en parfait état, l’état des lieux d’entrée et de sortie est très important.

Il va indiquer l’état exact de chaque élément présent dans le logement à l’entrée. Toute dégradation ou usure exagérée va donc mener à des retenues sur la caution.